Le parc du Bic l’hiver!

Le mot évasion nous donne souvent envie de partir loin, genre au bout du monde. J’ai la chance d’habiter le superbe village du Bic dans la région du Bas-Saint-Laurent et parfois j’oublie de jouer la touriste, dans mon propre coin de pays.

Vous connaissez sans doute le Parc National du Bic, dont la réputation a, depuis longtemps, fait le tour du Québec. À voir également le flot de touristes internationaux l’été, nul doute que cette réputation a, depuis plusieurs années déjà, franchit l’océan. Est-ce encore possible de se sentir seul au monde dans un parc qui devient toujours de plus en plus populaire? Une avenue intéressante est de s’y aventurer l’hiver!

Pendant la saison hivernale, plusieurs sentiers ne sont pas déblayés, libre à vous de vous y aventurer en raquettes. En revanche, les sentiers menant aux chalets EXP, aux chalets Echo et l’Abbé et aux yourtes sont tout à fait praticables en voiture et à pieds. J’ai donc eu envie de tester l’ambiance intime du parc en hiver, dans une yourte nichée au cœur du secteur de l’ile aux amours.  

Yourte au Parc du Bic

Pour avoir testé quelques yourtes au Québec, à Carleton et à Saguenay entre autres, je commence à savoir ce qui est un atout dans ce type d’habitation. Les yourtes du Bic sont entièrement équipées pour la cuisine ce qui est loin d’être le cas de toutes les yourtes. La cuisine possède un frigo, il y a une petite cuisinière. Vous trouverez également de la vaisselle et des ustensiles. Le poêle à bois est aussi un impératif, encore plus si vous vous y rendez l’hiver. 

Le maniement du feu n’est pas à prendre à la légère si vous vous y rendez par grands froids. Vous devez savoir partir un feu et surtout savoir l’entretenir, puisque vous aurez à le maintenir en vie toute la nuit. Il y une bonne réserve de bois et d’allume-feu, mais mieux vaut vous entrainer un peu si vous n’avez jamais allumé un feu de votre vie. Le poêle à bois étant l’unique source de chauffage à l’intérieur, c’est donc important de savoir le manier. C’est une source de chaleur suffisante pour chauffer la yourte. Comme vous risquez peut-être de dormir trop dur pour attiser les braises toute la nuit, mieux vaut se munir de votre sac de couchage le plus chaud.

Il faut également savoir qu’il n’y a pas de toilette sèche dans la yourte, vous devez donc sortir et marcher à la toilette extérieure la plus proche. Si vous avez une vessie de style hyperactive, vous pouvez mettre sur votre liste, une petite toilette portative ou le traditionnel pot de chambre pour vous dépanner.

Plusieurs activités s’offrent à vous sur le site du parc, vous pouvez louer des raquettes, des bâtons de marche, un Fat bike, des traineaux pour enfants, des ski-vel (pour personne à mobilité réduite) et des crampons. Veuillez vérifier les heures d’ouverture du centre de service.

Et vous, allez-vous tenter l’expérience cet hiver?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s