Un bébé tortue plein de joie

Parfois, le bonheur se trouve dans une pouponnière de tortues! J’ai tourné cette vidéo à Tortugranga sur la magnifique ile Muejeres sur la péninsule du Yucatan au Mexique. Cette ferme est à la fois une couveuse pour les touts nouveaux bébés tortues mais également un centre de soin. C’est un détour obligatoire si vos pérégrination vous y mènent.

This video is being represented by LADBible Group. To use or license this video please email licensing@ladbiblegroup.com

Des vacances flottantes en Gaspésie

J’ai écrit plusieurs fois sur Carleton, clairement l’un des endroits que je préfère en basse Gaspésie. Pour ce qui est de la haute, c’est le village de Mont-Louis, mais ce sera pour un prochain billet.

Bien que j’y sois allée plusieurs fois, je n’avais pas encore eu la chance de dormir dans les yourtes flottantes de l’entreprise Aux 4 vents. Impossible de les manquer, elles font parties du paysage, elles fusionnent avec le Barachois, bien installées dans la Baie-des-Chaleurs. C’est sincèrement une expérience à vivre au moins une fois. Ma fille et sa cousine, directement livrées de la métropole pour l’été, étaient folles de joie à l’idée d’avoir à pagayer jusqu’à la yourte pour ensuite dormir sur l’eau.

Pour ma fille et moi, ce n’était pas notre baptême de yourte. En effet, nous avions eu la merveilleuse idée d’aller dormir dans ce type de campement, il y a quelques années. Différence importante, c’était l’hiver, mais pas seulement, c’était la nuit la plus froide de l’hiver, mais pas seulement… c’était la nuit la plus froide de l’hiver bas-laurentien (bonjour le -45 avec le facteur vent). C’était au parc du Bic, donc en région boisée. Après déclenchement de l’alarme de monoxyde de carbone pour cause de feu qui emboucanait l’intérieur, nous sommes finalement partis à 4 h du matin…

Bon, ici une précision s’impose, je recommande vraiment le parc du Bic, c’est juste magique. Les yourtes sont également superbement équipées et bien intégrées dans le paysage. Évitez seulement d’y aller quand il y a une alerte de froid extrême sur le site de Météo-média à moins de vouloir se la jouer « survivor » et d’avoir vraiment le goût d’alimenter un feu au 20 minutes toute la nuit.

 Bref, revenons à la douce chaleur de l’été. Nous avions l’une des yourtes les plus près du bord donc 5 ou 6 minutes de canot nous ont permis de rejoindre notre refuge. À l’intérieur, 2 lits doubles, un sofa, une table et un comptoir avec évier équipé d’eau potable. Sur la terrasse, un BBQ et une autre table pour les repas extérieurs. Vous retrouvez également une toilette au compost (pour ceux qui s’inquiétaient). Pour la douche, reprenez votre canot et vous pourrez vous servir de celles de l’Auberge’Inn qui propose d’ailleurs une formule auberge de jeunesse, concept plutôt rare à trouver sur la boucle de la Gaspésie.

Il y a quelque chose de vraiment cool à se lever le matin sur l’eau, à prendre son canot, à pagayer jusqu’à la rive, pour ensuite aller se prendre un latté et des pâtisseries à la boulangerie La mie véritable. Ça, c’est vraiment ce que j’appelle du glamping!

Il reste encore devant nous les plus belles semaines de l’été, celles avec les perséides dans le ciel. En plus, vous pourrez en profiter pour voir les superbes photos installées à l’extérieur dans le cadre des Rencontres internationales de la photographies en Gaspésie.