New York en 5 musées

J’ai eu la chance, il y a quelques semaines, de me rendre à New York pour le travail (une conférence sur le management culturel) et pour le plaisir. J’ai donc fait la virée des musées, avec mon amie (conservatrice en arts contemporains au musée régional de Rimouski: Ève De Garie-Lamanque). Tellement luxueux à avoir avec soi (une conservatrice) pour découvrir de nouveaux artistes.

En passant, pour vous rendre à NYC, je vous suggère fortement de vous stationner à Beacon en périphérie de NYC et de prendre le train qui vous amène jusqu’à Grand Central Station. Le stationnement est ridiculement peu cher et qui veut vraiment s’embêter à conduire sa voiture à NYC.

Voici donc, question de vous inspirer un marathon culturel à NYC les expos\musées que nous avons eu la chance de voir.

Journée numéro 1

Premier arrêt : un grand classique : The Metropolitain Museum of Art.

Évidemment, c’est plus grand que nature et c’est à mettre sur la fameuse liste : « à voir une fois dans sa vie ». Le pavillon sur l’Égypte est grandiose et présente des objets de -2000 au temps présent. Il y a quand même quelque chose de mystique à poser le regard sur quelque chose qui a autant de milles au compteur. Ce n’est quand même pas tous les jours que nous pouvons entrer dans un bout de temple égyptien. Le pavillon consacré aux sculptures européennes et aux arts décoratifs vaut le coup d’œil. Le pavillon des arts moderne et contemporain déçoit un peu par son côté classique. Ce n’est pas au MET que vous serez déstabilisé par une œuvre rageusement moderne, mais ce n’est pas non plus pour cette raison qu’on visite ce Musée. Les enfants sont plus que bienvenus et ont même leur propre section dans l’application du MET soit #metkids. C’est un outil très bien conçu qui permet aux enfants de découvrir le Musée avec un outil interactif développé pour eux.

Deuxième arrêt de la journée : Guggenheim

C’était soirée « Pay what you wish » et l’expo d’Agnes Martin était en cours depuis peu. La file nous a, dans un premier temps, découragées. (Elle faisant sans blague un km de long). Nous avons donc décidé d’aller profiter de l’happy hour dans un bar à proximité. Quelques heures plus tard, plus de line-up infini et encore une heure devant nous pour faire la visite. Bien que ce fût un peu court, le fait de ne pas attendre trois heures dans une file valait le désagrément. L’architecture du Guggenheim, à elle seule, vaut le déplacement. Crée par l’architecte Frank Gehry. La longue pente en colimaçon qui monte à l’infini donne juste envie de la descendre en skate. Je suis certaine que les employés font des courses en chaises à roulettes quand le musée est fermé. Pour en revenir à l’artiste canadienne associée au mouvement Hard Edge Painting, mouvement qui se définissait en premier lieu, par opposition à l’abstraction gestuelle. Ses toiles de grands formats, souvent carrés exposent des dégradés de couleurs douces, frôlant la monochromie, des dégradés parfois si légers, qu’il faut souvent prendre quelques pas de recul pour les découvrir. Ce dépouillement fait la marque d’Agnès Martin.

603f506e-5a78-4b99-bee0-441bdf80c648

Journée numéro 2

Premier arrêt : Le New Museum

Direction l’expo de Pipilotti Rist au New museum. Ici, contrairement au Guggenheim, les enfants sont presque en nombre égal aux adultes. Il faut dire que l’artiste Pipilotti Rist plaît aux jeunes par son usage des lumières, des projections ludiques, des couleurs pops. Elle crée des zones d’expérimentation et s’inspire sans complexe du vidéoclip, de l’industrie musicale, de la pub et de la télévision. C’est donc une expo très rafraîchissante et souvent reposante (puisqu’on peut admirer des projections au plafond, bien installé dans des lits). À visiter avec les enfants qui aimeront se balader au travers les suspensions lumineuses ou s’échouer sur les coussins géants pour regarder les projections. Exposition idéale pour initier les enfants à l’art contemporain.

Deuxième arrêt : MoMA PS1

Le MoMA PS1 est l’un des plus anciens et plus grands musées qui se consacrent uniquement à l’art contemporain aux États-Unis. Le clou des différentes expos présentées au MoMa PS1 lors de notre passage était sans aucun doute celle de James Turrel. L’expo que nous avons vue était de type Skyspaces. Il s’agit d’une étude entre la lumière intérieure et la lumière extérieure. Cet artiste américain, diplômé en mathématique et psychologie travaille sur des environnements perceptuels. Il intervient dans des espaces architecturaux en jouant avec la couleur, la manipulation de la lumière pour bousculer et tromper les perceptions. Assises dans une pièce aux murs très hauts, nous regardons une percée visuelle dans le plafond qui dévoile le ciel. Au coucher du soleil, ce ciel se met à changer de tonalité de manière hypnotique et impressionnante. Une expérience saisissante.

Journée numéro 3

Premier et seul arrêt : MoMA

Pour moi, ce fut une virée rapide puisque je devais me rendre à ma conférence en management culturel. Lors de notre passage, il y avait une expo de Nan Goldin, photographe américaine à l’œuvre très crue. Elle travaille la photo de famille, d’identité, elle interroge par l’image les genres, la sexualité, la brutalité, la drogue, sans tomber dans le sensationnalisme, toujours près d’une vérité subjectivée par une certaine forme de naïveté. Les admirateurs de Warhol pourront admirer ses classiques, de la boîte de soupe à la multitude de Marilyn.  Il y a aussi la section Beatles avec Starry Night is the star. Bref, énormément de plaisir et la plus belle boutique muséale vue pendant notre séjour.

Voilà ! Ce fut donc un voyage très riche autant d’art plus classique que de propositions résolument contemporaines. Parlant de classicisme, je vous recommande fortement The Jane Hotel dans Manhattan, hôtel qui a accueilli les survivants du naufrage du Titanic. On se croirait dans un décor de Wes Anderson…magique et surtout abordable !

Et vous, vos coups de cœur muséaux à NYC ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s